Régularisation de prestations SEO

Imaginez-vous envoyer ce genre de lettre de réclamation à vos clients... Prenons exemple sur le contenu cité sur http://jerryleecooper.com/post/facture-regularisation-edf

Voilà donc un aperçu du genre de courrier que les agences de référencement naturel pourraient alors envoyer à leurs clients :

En juillet 2011, les tarifs des prestations de référencement naturel (SEO) ont évolué suite à la mise en application par Google de ses filtres Panda et Penguin.

En avril 2014, le Conseil d'Etat a jugé ce niveau insuffisant pour couvrir les coûts des missions destinées à améliorer la visibilité des sites internet dans les pages de résultats du moteur de recherche Google.

En conséquence, un nouvel arrêté ministériel imposant un correctif est paru en juillet 2014. Notre agence est par conséquent amenée à facturer ce correctif à tous nos clients ayant eu un contrat au tarif préférentiel entre le 23 juillet 2010 et le 31 juillet 2013. Il s'applique sur l'audit SEO, le rédactionnel de contenus optimisés pour le web et le netlinking.

Vous trouverez ci-joint la facture de régularisation y afférente.

Vous imaginez un peu la tête des clients ?

Et pourtant, les prestations SEO s'inscrivant dans la durée, il serait normal de réévaluer leur coût en fonction des très nombreux ajustements que Google fait subir à son algorithme de classement de pages. En effet, les méthodes doivent évoluer en conséquence, donc les outils aussi, les actions, etc

Les missions SEO ne sont plus du tout les même aujourd'hui en 2016 qu'elles l'étaient en 2010. Pourquoi proposer des tarifs qui n'évoluent pas, eux ? Les référenceurs sont tous les jours sur la sellette et doivent se remettre en cause de façon continue.